AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Minuit (Vampire Puritas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minuit
.: Bloodsucking Tigress :.
avatar

Age : 23
Messages : 590
Race/Classe : Vampire Puritas
Don/Se change en : Tigresse blanche aux reflets bleutés
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Minuit (Vampire Puritas)   Lun 20 Avr - 16:56

Présentation de mon personnage
Même en tant que fondatrice je vais vous présenter mes persos pour que vous les connaissiez mieux Razz


Race et classe: Vampire Puritas

Caractéristique spéciale: Je sais comment me transformer en tigre blanc-bleu aux dents de sabre.

---

Nom et prénom: Meredith Loveheart. Mais ce n'est qu'un pseudonyme que je présente au besoin.

Surnoms: Minuit. C'est ainsi que tout le monde me connaissant m'appelle.

Âge: J'ai l'air d'une jeune fille de 16 ou 17 ans. Pourtant, je vis depuis maintenant 657 longues années.

Lieu de résidence: Cela fait près d'un siècle que je me suis installée à Nivis, c'est là que je vais lorsque j'ai besoin de me reposer ou de dormir. En tant qu'immortelle je ne ressens plus le froid, et je peux me camoufler plus facilement en prenant ma forme animale. De toute façon, je trouve qu'il es trop risqué de passer mes journées dans un immeuble de Daemonitra.

Classe sociale: Ce n'est aucunement pour me vanter, mais je dois dire qu'avec plus de 600 ans d'activité dans ce monde j'ai pu accumuler un nombre enviable de richesses. Ce n'est pas pour autant que j'étale ma fortune dans toutes les boutiques qui me plaisent...

Métier: Moi, travailler ? À quoi bon ? Je n'ai plus besoin d'augmenter les chiffres de mes comptes de banque. Et puis, c'est plus amusant de jouer à la surdouée au lycée.

Famille: Je n'ai pas grand chose à dire sur eux puisque je les ai quittés 16 ans, suite à ma vampirisation. J'avais un père, une mère... La seule personne que je pouvais considérer comme un membre de ma famille après tous ces centenaires, c'était Lewan, celui qui m'a emportée dans ce monde obscur.

Description physique:
Mon physique est assez particulier, je vous l'accorde. Même lorsque je suis cachée derrière ma forme humaine, les gens me regardent comme si je ne l'étais pas ! Mais cela m'est complètement égal, ça me fait même sourire à chaque fois. Et puis, il est vrai que je ne ressemble pas à la belle blonde typique aux yeux bleus. Enfin, je l'étais, à ma naissance... Lorsque le sang de Lewan s'est infiltré dans mes veines, tout a changé. Mes yeux sont resté du même azur qu'au 'bon' vieux temps; cependant, ma chevelure, elle, s'est noircie, je ne sais pas exactement pourquoi. Il y a quelques années - moins de 20 ans - je me suis fait tatouer une rose à l'intérieur du poignet droit, au dessus de laquelle se trouve les kanjis du mot "espoir", et je me suis teint des mèches bleues.
Côté vestimentaire, j'adore choisir une couleur et l'associer à du noir pour faire ressortir mon teint déjà très blanc. Je possèdes des robes à légère crinoline, au style un peu gothique - ma préférée, c'est la noire à carreaux cyan - et plusieurs t-shirts et jupes sombres. Contrairement à plusieurs, je porte rarement des pantalons, ça a moins de classe. Si me voyez dehors le jour, ce ne sera pas pour très longtemps, et je risque d'avoir le visage caché par une superbe paire de lunettes teintés ;D

Lorsque je prends ma forme de vampire, mes crocs font 1,5 centimètres de plus que leur taille normale (on dirait que ce n'est pas beaucoup, mais ce l'est). Une vive lumière de glace se reflète dans mes iris et des griffes que j'ai vernis en noir apparaissent à l'extrémité de mes doigts.
En forme animale, je deviens un tigre blanc aux reflets quelque peu bleutés. Ce doit être à cause de ma personnalité quelques fois agressive qui adore le bleu. C'est joli et tout, certes, mais peu pratique dans la vie quotidienne. J'aurais préféré quelque chose comme un oiseau, pour pouvoir m'envoler librement, ou un simple chat de gouttière, qui est accepté partout !

Description mentale:
Je sais bien que ce n'est pas le cas de tout le monde, mais personnellement, j'accepte ma condition de créature nocturne. Je bois du sang, oui, du sang humain... Cela ne veut pas dire pour autant que je suis une meurtrière en série. Qui est l'imbécile qui a dit que les vampires devenaient féroces à chaque fois qu'une goutte de sang leur chatouillait les narines ? En tant qu'humain, devenez-vous incontrôlables dès que vous apercevez une assiette de nourriture à l'horizon ? Lorsque j'ai besoin de boire, je me promène dans les rues de Daemonitra et me choisi une frais repas parmi les passants.Bon d'accord, je m'amuse à les déguster tranquillement et à 'jouer' avec avant de les tuer, mais ce n'est pas comme si j'ôtais la vie à cinq humains par nuit. Et vous savez, je n'éprouve rien lorsque je tue, sauf une dose d'excitation à l'intérieur. Je préfère vous avertir, je ne suis pas la vampire héroïne qui souhaite sauver tout le monde. Ils finiront tous par mourir un jour ou l'autre... Mais, je ne suis pas non plus la grande vilaine de l'histoire. Il y a bien pire que moi dans ce monde.

Dans la vie, je ne suis pas très compliquée. La plupart du temps, je suis une jeune fille joyeuse qui vit dans un champ de fleurs o.o
Je veux quelque chose, je m'arrange pour l'obtenir, au risque de nuire aux autres. Oui, je peux parfois me montrer très égoïste, mais à chacun ses défauts, hein ? Il paraît qu'envers certains individus, je suis détestable. Mais pas envers tous. Je ne suis pas du genre à accorder de la pitié à tout le monde, mais je peux rencontrer des exceptions où il m'arrive de faire un don d'argent ou de donner du soutien mental. Vous voyez, je ne suis pas si méchante que ça quand même !

Il m'arrive de temps en temps de déprimer profondément en repensant à Lewan, et dans ces cas-là, mieux vaut ne pas se retrouver sur mon chemin, vous risqueriez d'être blessé autant physiquement que verbalement... et peut-être même tué... Oh, il me manque. Peut-être est-ce ça qu'il me manque maintenant pour que ma vie soit complètement comme je le souhaiterais. Quelqu'un qui saurait m'aimer, que je pourrais aimer, et qui serait capable de me faire oublier mon amour d'autrui...

Aime: Lewan. Il restera toujours dans mon coeur, même s'il est loin de mes yeux depuis 200 ans... Sinon j'adore ressentir la peur que mes victimes éprouvent lorsque je leur dévoile ma véritable identité. Ça me procure des frissons de joie et de plaisir. Comme bien des demoiselles, j'apprécie passer du temps à faire du shopping dans les magasins de disques et vêtements. J'écoute souvent de la musique, notamment du rock. J'aime aussi prendre ma forme de tigre pour me mesurer amicalement aux plus puissants garous.

N'aime pas: Je n'aime pas les membres de L'Audélior et même si je devais en rencontrer un qui soit sympathique, je le détesterais au premier coup d'oeil (j'expliquerai pourquoi dans l'histoire). Je n'aime pas ceux qui se surestiment (j'ai moi-même un grand ego, mais je connais mes limites) ou ceux qui s'attaquent trop facilement aux plus faibles, et ce sans raison valable ou particulière. Je n'aime pas non plus les chiens.

Histoire plus bas.

---

Code: C'est moi qui ai instauré le règlement, patate !

Âge: 14 ans

Pays: Canada, Québec

Avatar pris: Cherchez "vampire" sur Deviantart et vous le verrez.

Quelque chose à rajouter ? Bah... J'espère que ma propre fiche donnera le bon exemple, huhu xD

_________________


Dernière édition par Minuit le Mer 22 Avr - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaks.vampire-legend.com
Minuit
.: Bloodsucking Tigress :.
avatar

Age : 23
Messages : 590
Race/Classe : Vampire Puritas
Don/Se change en : Tigresse blanche aux reflets bleutés
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Minuit (Vampire Puritas)   Mer 22 Avr - 1:49

Son histoire:
Comme je le disais un peu plus haut, je suis âgée de 657 ans. Je suis donc née le 18 mai 1351 à Florence, en Italie, sous un nom enterré que je ne remonterai plus à la surface. Dans ce temps, le XIVe siècle était un siècle de réadaptation et de nouveautés pour cette ville. Mon père, Arnolfo, était l'homme responsable des travaux de renouvellement architectural; ma mère, Alessa, était une artisane reconnue sur le Ponte alla Carraia (littéralement le Pont des Charriots). Ses créations étaient si belles que tous les passants ou presque achetaient un petit quelque chose selon leurs moyens. Source.

On peut dire que j'avais la chance de vivre dans une famille aisée dont les revenus se situaient largement au dessus de la moyenne. J'étais intelligente et j'apprenais rapidement tout ce que l'on m'enseignait dans les classes de l'époque. Ma vie jusqu'alors était luxueuse, mais complètement ordinaire.

Ce fut à mon 16e anniversaire, lorsqu'il fallut me marier pour la bonne figure, que tout changea. Certes, j'étais blonde et jolie, mais j'étais aussi très difficile en matière d'hommes. Mon père, qui me chérissait tant, acceptait mes refus tout en ayant hâte d'enfin trouver mon prince. Ce dernier toutefois n'apparut pas à la porte d'entrée comme tous les autres qui avaient essayé; je lui rentrai dedans en transportant une lourde charge de morceaux de bois que je devais ramener à la maison pour Mère. Il récupéra ce qui s'était éparpillé sur le trottoir tandis que moi, telle une pauvre idiote, je le regardais faire sans bouger. Jamais je n'avais vu un si beau visage de toute ma vie ! Ses cheveux aile-de-corbeau resplendissaient au soleil, une lueur intrigante illuminait ses yeux. Il me sourit, découvrant ses dents blanches et bien alignées, et me rendit la moitié de mon équipement. « Auriez-vous besoin d'aide pour transporter tout ça ? » me demanda-t-il, faisant mine de d'apporter le reste. J'acceptai sans hésiter, heureuse de pouvoir passer plus de temps avec ce mystérieux inconnu. « Merci. »

Après avoir déposé les paquets dans l'entrepôt, je lui proposai de lui offrir un repas. « Ce serait avec plaisir » accepta-t-il. Je sentais qu'il portait autant d'intérêt pour moi que moi pour lui. Je sentis mon cœur battre la chamade lorsque je lui apportai son assiette. Était-ce cela, le célèbre coup de foudre ? Nous mangeâmes ensuite en tête à tête, parlant et riant. Lorsque ce fut l'heure de partir, l'homme s'agenouilla devant moi et pris ma main pour en embrasser le dos. « Accepteriez-vous ma main ? » demanda-t-il alors.
Sur le coup, je fus stupéfaite. N'est-ce pas un peu trop précipité ? me demandais-je silencieusement. Néanmoins ce ne fit pas ce que mes lèvres prononcèrent. « Oui. » Au fond, c'était ce que je désirais, j'en étais bien consciente.

J'en parlai à Père le soir venu. Malheureusement, il prétendait ne jamais avoir croisé un homme correspondant à ma description, ce qui le mettait en doute. Un inconnu souhaitant marier sa fille alors que cette dernière ne connaissait même pas son nom ? À bien y réfléchir, il en était hors de question. Jusqu'à présent, il ne m'avait présenté que des fils de connaissances de bureau, ou les amis des amis; c'est pourquoi il acceptait le fait que je n'étais pas si intéressée. Mais il espérait tout de même un prince un minimum reconnu. Il fut cependant d'accord pour avoir un léger entretient seul à seul avec mon récent aimant.

Cet entretient à ma grande déception ne fut pas un succès. Lorsque mon homme quitta le seuil de la maison, mon père me reprocha de n'avoir aucun goût ni le sens des bonnes décisions. Il le trouvait trop maigre et sans muscle, peu viril, d'autant plus qu'il semblait pauvre. Mon charmant chevalier n'avait pas l'air d'être aussi attirant aux yeux de Père. Il m'interdit donc de m'unir avec le seul partenaire qu'il m'était arrivé de rencontrer.

Cette nuit-là, je m'endormis baignée dans mes propres larmes.

Il devait être près de deux heures lorsqu'un bruit à ma fenêtre me réveilla en sursaut. Lorsque je tournai la tête vers celle-ci, je ne voyais rien. À moitié endormie, je me levai pour aller voir de plus près, lorsqu'une main glaciale m'attrapa tandis que l'autre se plaça devant ma bouche pour qu'aucun son ne puisse en sortir. Je restai ainsi immobile, morte de terreur, durant plusieurs secondes. Lorsque l'agresseur se fut assuré que personne d'autre n'était éveillé, il tourna mon corps vers lui de manière à ce que je puisse voir son visage. Mes yeux, commençant à s'habituer à l'obscurité, reconnurent le visage d'ange de ce jeune homme et je me calmai aussitôt. Il lâcha son emprise sur moi en me faisant signe de me taire. J'acquiesçai.

Il s'approcha alors encore plus de mon corps, me suppliant du regard de lui faire confiance et de le laisser agir. Je me laissai donc manipuler, telle une vulgaire poupée de chiffon. Il passa une main dans mes cheveux, les dégagea de mon cou. Il pencha légèrement ma tête vers l'arrière, me bécota tout le long de la nuque. Puis, je ressentis une vive douleur quelques centimètres sous l'oreille. Je fus complètement aveuglée pendant un moment. Ensuite, je sentis un poignet se déposer sur mes lèvres, un poignet duquel un sang chaud s'écoulait. Finalement, j'entendis sa voix.

« Bois. »

¤¤¤


Le lendemain matin, je ne me réveillai pas dans mon lit, mais dans un chariot. Je fus prise de panique durant une demi-seconde, le temps que mon cerveau se rappelle ce qui s'était passé durant la nuit. La supposée attaque, les caresses, la piqûre, le sang... Machinalement, ma main alla se déposer là où la douleur s'était manifestée. Je sentis qu'il y avait comme des trous sur ma nuque. Et je compris à l'instant.

Je lançai un regard à la fois inquiet et interrogateur sur celui que j'avais impossiblement voulu marier et qui m'avait maintenant enlevée. « Ne soit pas fâchée, me dit-il, nous pourrons maintenant rester ensembles... à jamais. »

Pendant que nous quittions le pays pour nous enfuir vers la Grèce, Lewan - car j'appris son nom par la suite - m'expliqua en détails ce qu'il m'avait fait, ce que j'étais devenue, et comment nous devions vivre désormais.

¤¤¤


Depuis ce temps, Lewan et moi vécûmes côte à côte jusque dans les années 1800, s'aimant toujours autant qu'à notre première rencontre. Notre amour résista aux nombreux changements mondiaux, aux guerres, et surtout au temps. Nous crûmes que nous étions devenus invincibles, que plus rien ne pourrait nous séparer l'un de l'autre.

Jusqu'à ce que les premiers membres de L'Audélior se mirent à nous pourchasser, ayant par je ne sais quelle raison découvert notre existence. Malgré tous nos efforts pour nous cacher durant le jour, ils découvrirent notre cachette à Nivis. Enfin, disons qu'ils étaient à deux doigts de la découvrir. Lewan les sentit arriver quelques minutes à l'avance alors que je dormais encore, et il était maintenant trop tard pour s'enfuir.

Cet imbécile décida donc de se sacrifier pour me laisser la vie sauve.

J'ouvris les yeux en trouvant une lettre sur ce qui lui servait d'oreiller. Je reconnus son écriture. Il expliquait qu'il était parti par derrière, faisant un détour discret pour tenter de brouiller les pistes et détourner l'attention des Hunters. S'il ne revenait pas, c'était que comme prévu, ils l'avaient attrapé plus tôt et emmené à leur laboratoire. Ce serait un miracle s'il réussissait à me rejoindre ensuite, qu'il disait. Il m'ordonnait de partir dès la nuit tombée.

Je n'obéis pas tout de suite. J'attendis quelques mois au même endroit, développant ce pouvoir de métamorphose dont il m'avait auparavant parlé. En tigre des neiges, j'étais moins repérable à Nivis, et les Hunters ne savaient pas encore différencier les vrais animaux des "faux". Puis je décidai de partir pour les États-Unis où je vécus une cinquantaine. J'appris par du bouche-à-oreille de vampires que L'Audélior, sur le point d'être découverts par les autorités politiques, avait brûlé toutes leurs preuves... y compris les êtres tels que nous. MAIS, quelques personnes avaient réussi à s'échapper, paraissait-il.

Une flamme d'espoir se ralluma en moi lorsque ces paroles m'arrivèrent. Je retournai donc m'établir à Nivis pour me reposer, et depuis c'est à cet endroit que se trouve mon lit, ma demeure. À chaque nuit j'espère qu'il reviendra. Qu'il me reviendra. Il a toujours su me retrouver, peu importe où je me situais...

Il a survécu, il a survécu...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freaks.vampire-legend.com
 
Minuit (Vampire Puritas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Puritas Cordis - New York 2029
» Rosen Vampire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freaks :: .: Time Out :. :: Introduisez votre personnage :: Fiches validées :: Vampires-
Sauter vers: